3

FIV 4 TEC 1 Le retour (enfin on espère)

Bon on est retourné dans notre centre de PMA et on est très content d’avoir changé de doc, celle-ci est beaucoup plus à l’écoute, optimiste et sympa.

Quand je lui ai parlé de mes chaussettes porte bonheur avec des licornes, elle m’a raconté deux histoires, celle d’une étude qui avait démontré que les grossesses étaient plus nombreuses chez les croyantes. Ca ne nous dis pas si Dieu existe mais ça aiderait à déstresser de remettre les suites des événements dans les mains de quelqu’un d’autre de plusu grand que nous => ça tombe bien j’avais prévu de porter mes autres chaussettes porte-bonheur avec des pingouins pour le transfert 😉 On y rajouterai une petite neuvaine 😉 (J’ai été élevée par une grand mère très croyante et j’ai quasiment appris à lire pendant le chapelet)

et celle d’une patiente qui est tombée enceinte en se mettant dans sa bulle grâce à de la musique pendant son insémination => Dans le centre de PMA universitaire où on va aller pour la prochaine FIV, il propose un transfert sous hypnose.

Quand j’ai émis des doutes sur la viabilité de nos deux j1 qui nous reste de cette FIV4, la doc m’a dit qu’on ne pouvait jamais présumé de rien en PMA et qu’à leur stade on ne savait pas s’ils étaient moches oui pas. Ca m’a fait réfléchir sur mon pessimisme qui me permet de me protéger mais qui est peut-être contre-productif… Bon je vais essayer de ne pas culpabiliser d’être trop stressée, ce qui va me stresser d’avantage 😉

Elle m’a quand même fait un examen parce que la recherche de certaines affections n’a pas été fait lors de ma laparo car envoyé dans un labo qui ne pratiquait plus cet examen :-/ Si ça revient positif, je devrais d’abord soigner ça avant de remettre les embryons.

Si c’est négatif, on commence dès mon prochain cycle le progynova, la doc est d’accord avec le nouveau centre, avec mon cycle trop court, c’est une bonne idée de faire le transfert sous cycle substitué (pour la réceptivité utérine j’avais déjà ce traitement donc je connais et je supporte assez bien). Donc on est parti potentiellement pour un transfert en mars…

Demain je vais voir mon généraliste parce qu’avec le retour de la PMA, le déménagement au travail et j’en passe, je dors mal et j’ai de nouveau des douleurs gastriques.

Donc positivons et méditons en gros 😉

Publicités
3

Mug exchange!

Je ne sais même plus qui je dois remercier pour m’avoir fait connaître ce challenge, grâce elle je suis en contact avec une pmette du bout du monde, une charmante jeune  femme de Nouvelle Zélande, qui passe encore des moments très difficiles en ce moment malgré mes croisages intensifs!

Thank you miss for this so cute mug and so many sweets!!!  It really cheers me up! Kisses and hugs ❤20161208_191457

2

L’union fait la force, agissons ensemble!

Concilier PMA et travail c’est compliqué. J’ai de la chance pour l’instant, mon employeur est conciliant mais je ne suis qu’au début du parcours… Peut-être qu’avec le temps, sa compréhension va s’émousser, qui sait?

Je prends sur mes jours de congés pour m’absenter. J’ai été voir le service des ressources humaines. Rien n’est prévu dans le code du travail pour nous, pas de dérogation, pas de protection non plus. Mon chef peut de manière informelle me faciliter la vie mais c’est laissé à son bon vouloir.

Je rêve d’un monde qui tienne plus compte de nos contraintes. Les femmes enceintes ont bien le droit de s’absenter pour leur consultations prénatales. Je trouve que ça devrait être le cas pour nous aussi, les Pmettes. Car nous n’avons aucun moyen de pouvoir choisir les heures et les jours de rendez-vous, on doit y aller, POINT. Nous jouons aussi contre la montre, l’âge des patients influencent beaucoup sur les chances de ramener à la maison un bébé au bout du compte.

J’ai trouvé ce message sur le blog BAMP, l’association française de patients AMP et de personnes infertiles, alors je le relaye

« Bonjour à toutes et tous. Peut-être ne le savez-vous pas encore mais plusieurs députés belges ont également proposé un projet de loi pour la protection au travail des personnes impliquées dans un parcours d’AMP il y a quelques années (Mme. Defraigne en 2010, Mr. Mayeur et Mme. Fonck en 2012 et 2013).

Nous souhaitons profiter de l’élan de nos voisins français pour relancer le sujet chez nous et contacter à notre tour nos députés. Pour cela, nous avons besoin de votre aide à toutes et tous. Que vous soyez patients d’un centre de PMA, proches d’une femme ou d’un couple impliqués, ou que vous ayez tout simplement envie de nous soutenir dans notre démarche, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail à l’adresse pma.belgique@gmail.com


Merci d’avance!
 » TinkieGinie et Biquette

Je file de ce pas leur écrire, et vous?