8

Fiv 4 : l’escapade parisienne

Mardi, j’ai pris le train vers la ville lumière pour rencontrer une psychologue spécialisée dans les blocages liés à l’infertilité. Une vraie aventure.

j’ai passé une heure quart chez cette dame et j’en suis ressortie comme la nature après la pluie, toute revigorée. De nouveau prête à m’ouvrir à la vie et à l’amour. Quel bonheur de quitter le continent du ruminage et de la tristesse pour aborder des terres plus joyeuses et optimistes. C’est comme si on m’avait sorti d’une prison mentale.

Ce qu’elle m’a dit m’est personnel mais elle a un certain feeling je trouve. Pas très rationnel mais l’important c’est que ça fonctionne 😉

On verra si ça se débloque… mais de toute façon, quoi qu’il m’arrive je suis sûre que je le vivrai mieux après cette séance.  Ça m’a remis en place.

Reste à mettre en application ses conseils de câliner un max de bébés et de petits, pour leur bien, comme une grand-mère le ferait et pas pour moi 😉 Jusque là je fuyais les bébés, ça me faisait trop mal car ils me rappelaient ce que je désirais le plus au monde.

La chose que je désire le plus au monde a changé aussi en fait, c’est m’épanouir et me réaliser et aider les autres dans ce chemin là aussi … et ça peut prendre la forme de la maternité ou pas finalement ❤ Qui vivra verra!

Pleins de bonnes ondes à tous et toutes!!!

Publicités
2

Fiv 4 : le rendez-vous post ponction

Voilà je reviens de mon rendez-vous chez la doc le coeur lourd, j’ai du refouler mes larmes jusqu’à la maison pour me concentrer sur la route…

La doc nous dit d’abord, allez gardez espoir, j’espère que ce sera bon la prochaine fois et elle commence à parler du transfert des deux embryons qu’ils nous restent, que la ponction s’est bien passée.

Je demande si on ne peut pas faire d’autres examens avant, histoire d’écarter d’autres hypothèses. Elle me dit que c’est une bonne idée, qu’elle peut m’envoyer à Liège pour un bilan de réceptivité.

Et en creusant un peu, elle fini par lâcher que nos gamètes sont plus que moyens, que mes ovocytes ont la peau épaisse et qu’ils sont collants. Et quand je demande où j’en suis niveau réserve ovarienne, ça va tout juste, je suis vraiment à la limite mais je suis quand même considérée comme mauvaise répondeuse.

On s’en doutait en fait, on commençait à tirer cette conclusion par nous même, mais l’entendre c’est autre chose…

J’ai demandé pour avoir de la DHEA mais il n’y a pas de preuve scientifique que ça fonctionne…

J’ai l’impression d’être Alice et de voir la porte se rétrécir, mais là, il n’y aura aucune petite fiole avec une étiquette « buvez-moi » pour me faire rapetisser et passez de l’autre côté… On ne peut rien faire pour rajeunir nos gamètes… (Un beau champ de recherche pour les scientifiques d’ailleurs)

Les larmes dévalent, c’est si frustrant, cette impuissance!

Allez ça ira mieux demain, je vais prendre rendez-vous à Liège et mardi prochain je pars à Paris chez une spécialiste des blocages psy,… Au cas où en plus d’avoir des gamètes tout flapis, j’aurai en plus un endomètre hostile et un cerveau coincé…

Et on va devoir revoir la notion de miracle parce que si on y arrive ça serait du miracle de chez miracle! Presque aussi miraculeux que l’apparition de la vie sur terre *sourit*