1

On mérite toutes une médaille

pmette

Je trouve qu’on devrait nous récompenser, nous les pmettes, pour notre ténacité, notre combativité et aussi notre patiente!

Rahhh la patiente! Ce n’est pas une vertu que j’ai, pas du tout! Mais j’y travaille, dame nature m’y oblige…

Des années d’attente  avant de pouvoir enfin concevoir et encore des années à attendre que ça marche, des mois à attendre les rendez-vous en pma et même pendant le protocole, on doit faire preuve de beaucoup de patience encore!

Là, à j4 post transfert, je me sens comme la boite de Schrödinger. A l’intérieur de moi, tant que le verdict n’est pas tombé, ce que j’abrite est à la fois vivant et mort… Dans un cycle naturel, je ne serais pas au courant qu’il y a eu une belle rencontre entre nos gamètes… Là, je sais… Et ça change tout…

Pour l’instant, je suis plus fatiguée et ma poitrine est anormalement douloureuse mais on ne peut en tirer aucune conclusion. Ces symptômes sont surement causés par la grosse dose de progestérone que je m’administre avec plus ou moins de régularité 3 fois par jour.

J’essaye de m’occuper l’esprit, de ne pas trop y penser (dur dur)

Je me suis remise au scrapbooking, un loisir qui développe la patience et qui réclame beaucoup de concentration! Je redécouvre du matos que je n’avais pas utilisés depuis presque 10 ans. Et puis créer c’est la vie 😉

Je fais aussi plus de ménage que d’habitude en ce moment.

Et vous, comment vous occupez-vous les neurones pour ne pas trop psychoter?