2

2ème contrôle

Mon rendez-vous est à 9h10… Voyons le bon côté de la chose,  nous sommes restés dans nos plumes jusque 8h00 au lieu de 6h30 😁
Par contre à cette heure là,  la circulation est dense donc on stresse un peu…
On aurait vraiment pas dû! Quand nous sommes arrivés dans la salle d’attente elle est pleine de patients…  15 min plus tard,  une des infirmières que je préfère nous appelle et nous demande d’attendre devant la porte que le couple avant nous ait terminé.
Ça me fait penser à disneyland (ma grande passion avec le jeu de rôle et les jeux de société) !  Ben oui,  quand dans une attraction,  les cast membres nous placent devant la petite barrière pour monter dans le wagon au prochain tour 😉 Je ressens le même frisson agréable.

Hop c est à nous,  je me mi-dénude et je grimpe sur la table. J’ai de la chance à la loterie « gynécologue du jour »,  c’est la plus gentille et empathique du service qui s’occupe de moi. Elle a toujours un petit mot gentil et s’inquiète de mon confort pendant l’écho-endo.

Verdict: dans la norme et satisfaisant,  l’évolution des follicules est homogène.

Si ma mémoire est bonne,  endomètre à 8 et moyenne des follicules au alentour de 12.

Re-controle mercredi à 9h30 et en fonction des résultats,  peut-être une ponction vendredi,  wait and see…

Prise de sang de routine, pour évaluer si mes taux d’hormones coïncident avec le nombre de follicules et voilà c’est fini. Aux suivants. Je pars tellement vite que je compresse mal l’endroit de la piqûre et que je me retrouve avec du sang sur mon pull, c’est malin…

La doc m’a prescrit le pregnyl pour déclencher et des provisions de gonapeptyl et de menopur (cette fois je connais mes stocks par coeur 😉 ) je confie le tout à mon homme pour qu’il les mette au frais à son travail.

En route pour le travail, train en retard, méditation et petite marche car les bus sont moins nombreux, j’arrive avec 3 heures de retard mais j’y suis. Tout va bien.

2

S’alléger

lacher_priseCe parcours est pesant, imprévisible et plein de doutes. Cette angoisse d’un futur sans enfant, de ne jamais être mère, n’est jamais bien loin… Pourtant la peur n’éloigne pas le danger…

On nous dis souvent de lâcher prise mais je suis comme engagée dans une sorte de marathon, difficile de ne pas y penser. Tout au mieux, je peux tenter que ça ne prenne pas tout mon espace mentale…

Alors j’essaye de prendre du recul grâce à différents moyens

  • l’acupuncture : qui me donne l’impression de prendre soin de moi et de mon corps. La frêle docteur blonde que j’ai déjà rencontrée 2 fois met surtout l’accent sur la synergie de son travail et des médicaments que je dois m’injecter (contrairement à d’autres charlatans qui vous disent que vous devez arrêter les piqûres!!! Si si il y en a et ils sont à fuir) Il parait que j’ai de belles énergies 😉  Bon c’est un peu ésotérique quand même mais ça ne peut sûrement pas me faire de mal 😉
  • la sophrologie: J’ai commencé la semaine dernière des séances de groupe à la maison médicale de ma commune (c’est moins cher qu’en tête à tête et c’est tout près de chez moi). C’est une pause bienvenue dans ma semaine. Elle a parlé de la vie et de l’énergie en nous et c’est exactement ce qu’il me faut.
  • la méditation: je passe beaucoup de temps dans le train et du coup je me suis dit que je pourrais profiter de ces moments pour m’apaiser. Je suis en train de tester l’application https://www.petitbambou.com/ Les 8 premières méditations sont gratuites. Donc j’ai mis mes écouteurs ce matin et je me suis laissée portée par cette voix douce, un régal… Surtout dans l’atmosphère paranoïaque de Bruxelles aujourd’hui. Tout ce que je voyais après ces 10 minutes de respiration, c’était le beau ciel bleu 😉
  • Les plantes, je prends parfois du sedinal ou un spray à base d’extrait de bourgeons et d’HE (mais il a un goût un peu dégeu à vrai dire)
  • Avoir des projets : Sortir avec des amies (même si c’est un cirque pour garder les piqûres au frais), programmer une escapade et organiser notre mariage (je sais on est fou) 😉
  • Ce blog est aussi une de mes armes 😉 M’exprimer par le texte et par la peinture m’aide à évacuer le trop plein