2

mode « pause estivale »

J’ai retéléphoné comme prévu le 1er jour pour avoir rendez-vous pour le test de réceptivité et… c’est reporté au prochain cycle, la gyné este n congé, il fallait s’y attendre… Un peu déçue évidemment mais bon, on est plus à un mois hein…

En attendant, je viens de passer une semaine géniale avec mes filleuls, des faux jumeaux, un garçon et une fille de 8 ans, c’est la première fois que je les avais en vacances et pour 8 jours en plus!

Au programme:

  • beaucoup de jeux de société (on en a vraiment un gros stock vu qu’on est passionné, leur préféré : Docteur panic 😉 ça tombe bien j’adore aussi ça défoule )
  • pleins de bulles de savons (j’ai trouvé une recette pour recharger)
  • du barbotage dans la même piscine que celle que j’avais enfant, celle à 3 boudins anti choc, vite remplie et surtout vite réchauffée, indispensable avec le climat belge
  • de la danse improvisée et des chansons (bon finalement maitre gims c’est sympa pour bouger 😉 )
  • des crêpes
  • des chasses aux trésors et du geocaching (je voulais testé depuis longtemps)
  • du cinéma (on est fan aussi de dessins animés, j’ai enfin vu Vaiana que j’avais râté au ciné et on a bien rigolé devant Moi, moche et méchant 3)
  • un tour à la foire du coin, j’adore les voir s’amuser 😉
  • de la joute médiévale avec des épées en mousse et du tir à l’arc avec mon mari qui s’en est occupé comme un chef!

Oui je sais je les ai trop gâté mais bon c’est les vacances 😉

Je pensais que je dirais « ouf » quand ils sont partis mais non, je les aurait encore bien gardés un peu, ils sont vraiment trop choux et pas difficile du tout!

Mission accomplie, ils sont repartis ravis et sans bobo! Bon on avoue qu’on est quand même un peu fatigué parce qu’on a pas l’habitude d’être en mode « vigilance » du lever au coucher, un aperçu de la vie de parents mais sans les contraintes on va dire 😉

La suite ne s’annonce pas plus reposante, on a deux mariages de prévu, deux anniversaires et le gros bbq qu’on organise chaque année mais ce n’est que du fun 😉

Bon été à tous et à toutes!!!

4

Fiv 4 : l’escapade parisienne

Mardi, j’ai pris le train vers la ville lumière pour rencontrer une psychologue spécialisée dans les blocages liés à l’infertilité. Une vraie aventure.

j’ai passé une heure quart chez cette dame et j’en suis ressortie comme la nature après la pluie, toute revigorée. De nouveau prête à m’ouvrir à la vie et à l’amour. Quel bonheur de quitter le continent du ruminage et de la tristesse pour aborder des terres plus joyeuses et optimistes. C’est comme si on m’avait sorti d’une prison mentale.

Ce qu’elle m’a dit m’est personnel mais elle a un certain feeling je trouve. Pas très rationnel mais l’important c’est que ça fonctionne 😉

On verra si ça se débloque… mais de toute façon, quoi qu’il m’arrive je suis sûre que je le vivrai mieux après cette séance.  Ça m’a remis en place.

Reste à mettre en application ses conseils de câliner un max de bébés et de petits, pour leur bien, comme une grand-mère le ferait et pas pour moi 😉 Jusque là je fuyais les bébés, ça me faisait trop mal car ils me rappelaient ce que je désirais le plus au monde.

La chose que je désire le plus au monde a changé aussi en fait, c’est m’épanouir et me réaliser et aider les autres dans ce chemin là aussi … et ça peut prendre la forme de la maternité ou pas finalement ❤ Qui vivra verra!

Pleins de bonnes ondes à tous et toutes!!!

2

Fiv 4 : le rendez-vous post ponction

Voilà je reviens de mon rendez-vous chez la doc le coeur lourd, j’ai du refouler mes larmes jusqu’à la maison pour me concentrer sur la route…

La doc nous dit d’abord, allez gardez espoir, j’espère que ce sera bon la prochaine fois et elle commence à parler du transfert des deux embryons qu’ils nous restent, que la ponction s’est bien passée.

Je demande si on ne peut pas faire d’autres examens avant, histoire d’écarter d’autres hypothèses. Elle me dit que c’est une bonne idée, qu’elle peut m’envoyer à Liège pour un bilan de réceptivité.

Et en creusant un peu, elle fini par lâcher que nos gamètes sont plus que moyens, que mes ovocytes ont la peau épaisse et qu’ils sont collants. Et quand je demande où j’en suis niveau réserve ovarienne, ça va tout juste, je suis vraiment à la limite mais je suis quand même considérée comme mauvaise répondeuse.

On s’en doutait en fait, on commençait à tirer cette conclusion par nous même, mais l’entendre c’est autre chose…

J’ai demandé pour avoir de la DHEA mais il n’y a pas de preuve scientifique que ça fonctionne…

J’ai l’impression d’être Alice et de voir la porte se rétrécir, mais là, il n’y aura aucune petite fiole avec une étiquette « buvez-moi » pour me faire rapetisser et passez de l’autre côté… On ne peut rien faire pour rajeunir nos gamètes… (Un beau champ de recherche pour les scientifiques d’ailleurs)

Les larmes dévalent, c’est si frustrant, cette impuissance!

Allez ça ira mieux demain, je vais prendre rendez-vous à Liège et mardi prochain je pars à Paris chez une spécialiste des blocages psy,… Au cas où en plus d’avoir des gamètes tout flapis, j’aurai en plus un endomètre hostile et un cerveau coincé…

Et on va devoir revoir la notion de miracle parce que si on y arrive ça serait du miracle de chez miracle! Presque aussi miraculeux que l’apparition de la vie sur terre *sourit*

14

Fiv 4 : Le couperet

Vous pouvez décroiser les doigts les filles, le test était négatif cette nuit (même si mon cerveau refusait l’info et m’a fait rêver que je me trompais, que j’avais mal lu, que c’était un +++ qui s’affichait sur le test) Le résultat a été confirmé par la prise de sang. Encore un zéro de plus à encaisser, annoncé par une infirmière toute désolée. Même avec l’espoir de nos deux petits au congélateur, les larmes coulent toutes seules… ou ne sont pas très loin le reste du temps. Un petit deuil à traverser…

Pas facile de faire bonne figure, la prochaine fois je me mettrai en télétravail…

Prochain rendez-vous le 1er juin. ça me semble loin…

Allez ça ira mieux demain, on va rebondir et au moins on peut compter l’un sur l’autre!

6

Fiv 4 : demain la petite délivrance

J’ai eu plus d’effets secondaires cette fois-ci, céphalées et constipation à cause de l’utrogestan (en plus de l’effet ‘beurk’ mais ça je gère avec mes serviettes lavables et je n’ai plus de soucis)…

Ca m’a même gaché un peu le we du 1 er mai. On avait prévu de participer à un we ‘jeu de société’ mais impossible d’y aller dès le vendredi, j’étais un vrai zombie à cause des coliques qui m’ont empêchées de dormir toute la nuit. (Je compatis avec les bébés qui s’en tapent pas mal des douleurs intestinales!)

A part un laxatif doux et quelques mesures diététiques, il n’y a pas grand chose à faire.

Bon on a quand même pu jouer du samedi midi au lundi midi dans un cadre superbe avec des gens adorables! Rien de mieux pour ne pas psychoter.

Par contre, j’ai fais un cauchemar dans lequel on nous annonçait que le transfert n’avait pas pris et où mon mari me le reprochait devant tout l’hôpital! L’angoisse… et pas du tout le genre de mon mari en vrai en plus. J’ai été me réfugier dans ses bras pour faire partir ce rêve désagréable.

A 24h du verdict officiel, je suis relativement zen (mais je crois que mes deux petits au congèl y sont pour quelque chose), j’ai même résisté à l’envie de faire un test ce matin (mais demain j’en ferai un pour me préparer en cas de pds négative, histoire de ne pas fondre en larmes au travail)

Pas de saignement jusqu’à maintenant, c’est déjà ça de pris… (pour mes deux transferts d’embryons frais précédents, à ce stade j’avais déjà eu des saignements…)

Si c’est +++, nous aurons enfin gagné une bataille en passant enfin à l’étape suivante (même si je reste consciente que le parcours est encore semé d’embûches avant d’avoir un bébé qui pète la forme dans nos bras)

Si c’est —, fini l’incertitude, fini l’utrogestan et les précautions d’usage… enfin pour cette fois…

Wait and see

7

Fiv 4 phase 3 : le transfert J1 , l’attente et les petits coups de stress

Le transfert c’était il y a une semaine le jeudi 20. Pas de coup de téléphone de la PMA comme annoncé (en même temps les coups de téléphone au stade transfert en général se sont de mauvaises nouvelles). On a rendez-vous à 10h20 donc je me prépare, bois mon litre d’eau. On arrive bien à temps. Je croise une jeune couple avec un bébé et je m’imagine à leur place. Arrivé au 4ème, on attend avec deux autres couples. L’infirmière nous fais stresser en nous annonçant qu’elle ne nous attendait pas aujourd’hui!!!!  Elle part vérifier, ouf, elle revient de vacances et elle n’avait pas mis à jour son planning! Mais bon je leur passe ce petit bug, je suis un cas à part avec mon transfert à jour 1, d’habitude c’est à jour 5 que le centre à coutume de faire les transferts.

Petit retard et du coup le litre d’eau se rappelle à mon bon souvenir mais je tiens bon.

C’est la gyné qui s’occupe de mon cas qui fera le transfert. La biologiste annonce le verdict: 5 ovocytes ont pu être microinjectés et 4 ont démarrés!!! Chouette! Elle nous propose d’en remettre 3 aujourd’hui et dans garder 1 au congél pour un transfert plus tard. On négocie un transfert de 2 et la mise au frais des 2 restants pour éviter un max les risques de grosses multiples et maximiser nos chance… Aussitôt dis aussitôt fait, mes petits zygotes bien au chaud dans un incubateur naturel. On zappé pleins de moments stressants comme le coup de fils à jour 2 pour savoir combien ont résistés et l’attente du jour 5 pour savoir si il y en a des transférables. Bon par contre du coup aucune info sur la beauté de nos embryons…. LA vraie surprise du chef, verdict le 4 mai (comme m’a dis une amie « May the 4th be with you »)

Petits stress du vendredi au samedi, j’ai de nouveau mal au ventre alors que les douleurs de la ponction étaient parties + troubles digestifs, je m’imagine avec une hyperstimulation (à force de lire les mises en garde dans chaque notice et sur les consignes de la PMA). Je téléphone aux urgences qui me dis de prendre un dafalagan et d’attendre le lendemain de voir si ça passe, sinon de passer à l’hosto. ça ne passe pas, donc direction les urgences samedi matin, 5h de poireautage mais je suis rassurée, les prises de sang sont nickel et l’échographie est rassurante aussi, même si mes ovaires sont toujours 8 fois plus gros que la normale. Ouf. Je crois que je paniquerai moins la prochaine fois si j’ai ce genre de symptômes, il manquait la prise de poids soudaine pour que ce soit grave… mais repos repos repos quand même… heureusement que netflix existe… ah oui et je me suis remise au tricot aussi….

Y a plus qu’à patienter jusqu’au jeudi 4 mai maintenant, la deuxième semaine est toujours la plus difficile je trouve, elle met toujours ma patiente à rude épreuve.

2

Fiv 4 phase 2 : la stimulation et la ponction

Petit résumé de la deuxième phase

J’ai commencé les piqûres de puregon le 9 avril. Je suis ravie de mon nouveau stylo injecteur tellement plus facile et rapide.

Le vendredi 14/04 : 1ère écho avec une gyné très sympa, j’ai plus d’ovules à droite qu’à gauche. Je récupère les médicaments pour le déclenchement de l’ovulation

Le dimanche 16/04 : 2ème écho, heureusement que c’est dimanche car gros retard sur les horaires. Les follicules grossissent bien mais pas encore prêt pour une ponction mardi donc je dois revenir le lundi de Pâques pour une 3ème écho

Le lundi 17/04 : 3 ème écho, on nous a avait dis qu’il y aurait du retard mais au final qu’une petite demi-heure 😉 même pas le temps de sortir nos jeux.
Les follicules sont quasi prêts, quelques beaux à droite et un gros à gauche. On me donne les dernières instructions pour les dernières injections et on me rappelle les consignes pour la ponction qui est programmée le mercredi à 11h. Derniièèèèèère piqûre à minuit trente, ouf ce protocole m’a semblé durer une éternité et vers la fin chaque piqûre me semblait plus douloureuse.

Mercedi 19/04: La ponction!!!! Enfin, j’ai le ventre qui tiraille. Je suis rodée maintenant et mon petit mari aussi. On arrive pile à l’heure. Petit bémol pour le confort, on partage une chambre avec un autre couple de débutant en PMA… On vient me chercher, la ponction se passe très bien, sans stress et 50 min plus tard je suis de retour dans la chambre. Après un petit repas que je partage avec mon chéri (depuis mes séances d’hypnose spécial régime, mon appétit a bien diminué) l’infirmière vient m’annoncer qu’on m’a récolté 6 ovocytes, beau score quand même…. Vivement demain que nous découvrions combien ont démarrés!